Sélectionner une page

François Cattin

Musicien, compositeur, chef de chœur

Né au Jura, bercé par la musique de fanfare, François Cattin obtient un diplôme au Conservatoire de la Chaux-de-Fonds, avant de poursuivre avec une virtuosité de trombone. Puis c’est à Berne qu’il va apprendre la musicologie, tout en travaillant la composition. Chef d’orchestre, compositeur et enseignant au Conservatoire de musique de Neuchâtel, il contribue à y fonder un cours de culture générale, parce qu’«un musicien, c’est quelqu’un qui fait aussi de la musique», dit-il, rendant ainsi hommage aux rencontres déterminantes dans sa vie.
Il écrit six opéras dont trois pour enfants tout en remettant en question la forme culturelle de l’opéra, et la tyrannie de la fausse note. Il compose de nombreuses œuvres comme Lettre à Mondrian pour orchestre, L’homme qui prend pour harmonie, Lack pour harmonie et téléphones portables, non-dit et (R)évolution pour chœur et orchestre symphonique, Souviens-toi que le monde ignorait pour ensemble à cordes, Avec pour baryton et piano, […] pour 12 voix, Paroles, pour trombone et soprano.

Depuis vingt ans, il dirige le choeur du Lycée Blaise-Cendrars composé de plus de deux cents étudiants, et d’une inventivité sans cesse renouvelée : collaborations avec des artistes chevronnés (Pascal Auberson, Robert Charlebois, Romain Didier), performances dans des espaces surprenants, et toujours avec cette matière qui prête à bousculement, voire à soulèvement, dont les jeunes sont les protagonistes principaux.
«Je ne sais pas si je travaille, je suis juste en train de vivre».