Sélectionner une page

Charles Morgan

Sculpteur cinétique

Arrivé en Suisse en 1964 depuis l’Angleterre à l’âge de 13 ans, Charles Morgan découvre, à l’exposition nationale Eureka, la machine de Jean Tinguely.
Un vif intérêt commence alors à naître en lui pour cet art en mouvement. Peinant à l’école, le jeune Charles apprend sur le tas, en l’occurence sur le«ruclon», comme on dit en pays vaudois, une décharge en plein air proche de chez lui. Il va y dénicher des trésors, dont une vieille radio en bois qui servira à ses premières expériences de «comment ça fonctionne?».

Un an après un apprentissage de bijoutier-joailler qui lui enseigne notamment la précision, il se met à son compte dans un petit atelier de Vevey où il propose créations extraordinaires et réparations de bijoux. Il commence à faire une petite machine qu’il met dans la vitrine, et qui se vend tout de suite. Le mouvement est lancé, chaque machine qu’il fabrique trouve acquéreur.

Il reçoit le premier prix des animations au Salon des Inventions à Genève. Sa Machine à tester le vin obtient un prix spécial dans le cadre de la Fête des Vignerons de Vevey. Suisse Tourisme lui commande Tourismusflipper, en exposition permanente au musée des transports de Lucerne. Jollyball, le plus grand flipper du monde est inscrit au Guinness Book. Aujourd’hui, plusieurs centaines de ses «machines» humoristiques, cinétiques et métalliques ont trouvé preneur aux quatre coins de la planète.

http://www.morgan-art.ch/