Sélectionner une page

Stéphane Deytard

paysan-meunier BIO

Après une formation agricole, Stéphane Deytard, reprend le domaine de son père et avant lui de son grand-père et son arrière-grand-père, pour peu à peu vendre le bétail familial et s’intéresser à la santé et à la médecine douce.
Chemin faisant et sarclant, il arrive à une agriculture plus naturelle, en visant davantage de cohérence entre l’homme, la terre et leur santé. Il suit différentes formations sur la biologie du sol et des plantes, sans avoir recours, pour ses cultures, à l’industrie agrochimique, parce que «répandre des fongicides sur les cultures, revient à mettre les gaz et freiner en même temps », dit-il. Stéphane Deytard est passé au bio depuis environ sept ans et cultive des variétés anciennes de blé, du tournesol, du colza, du pois associé à de l’orge.
Il a aussi investi dans un moulin à meules de pierre Astrié qui mout par année 100 tonnes de farine, à peine produite à peine vendue, aux restaurateurs, aux boulangers et aux privés. Mais il tient à ne pas agrandir son domaine et ses capacités ; ce qu’il augmente, c’est le réseau de partenaires, d’associés et d’amis, et la diversité de productions. Récemment, il créé un verger dans lequel grandissent 90 arbres fruitiers à haute tige issus de l’Arboretum d’Aubonne et en collaboration avec Rétropomme.
Stéphane Deytard œuvre aussi dans le but de créer l’association « Graines et Pains » qui regroupe les paysans, meuniers, boulangers travaillant des céréales bio moulues sur meule de pierre et panifiées au levain naturel en Suisse romande. Comme il y a du potentiel sur la ferme pour tout ce qui est vente directe, transformation, de l’huile, des pâtes, du pressage de fruits, il laisser voyager les projections pour l’avenir : pourquoi pas la fabrication de fruits secs et la construction d’un poulailler nomade ? Il compte notamment avec ses enfants pour poursuivre d’inventer, chacun avec son style et ses envies.